Maison autonome : peut-on produire toute l’énergie dont on a besoin ?

Publié le : 10 décembre 20214 mins de lecture

La construction d’une maison autonome prend peu à peu de l’ampleur face à l’enclenchement des préoccupations environnementales. La construction d’une maison autosuffisante en énergie devient possible avec l’évolution des énergies renouvelables. Toutefois, le projet s’avère coûteux et complexe pour diverses raisons. Comment fonctionne une maison autonome ? Est-il possible d’atteindre une totale indépendance énergétique ?

Maison autonome : description

Une maison autonome est un logement capable de subvenir aux besoins en énergie et en eau de ses occupants. C’est-à-dire que la maison est à même de fournir de l’électricité, de l’eau potable et aussi de la chaleur sans être raccordée à aucun réseau d’approvisionnement de l’ensemble de ressources d’une maison classique. Pour atteindre cette autonomie, il convient d’utiliser des sources d’énergies renouvelables, à savoir l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique, la biomasse et la géothermie.

Toutefois, ce type de maison nécessite des installations considérables et onéreuses de telle sorte que certains foyers décident de rester en partie reliés au réseau de distribution d’énergie et d’eau. Outre les besoins en énergie qu’elle doit fournir, une maison autonome doit aussi tenir compte de certains paramètres notamment l’orientation et l’isolation.

Autonomie en énergie : un projet complexe à réaliser

Pour rester autonome en électricité, il est impératif d’adapter la consommation à la production d’énergie. Cela va dépendre entièrement du temps qu’il fait : en été, les panneaux solaires produisent incontestablement plus d’électricité qu’en hiver. Alors que la consommation s’avère élevée en hiver, il convient de prévoir une solution adaptée, certes complexe, pour produire plus d’énergie. De plus, le projet se révèle être aussi très coûteux, cela peut demander jusqu’à une vingtaine de panneaux photovoltaïque. Encore faut-il prévoir des batteries de stockage pour la nuit et durant les mauvais temps. Cela s’avère un peu compliqué car non seulement les batteries coûtent chères avec une durée de vie pas plus de 10 ans, mais elles peuvent aussi s’user vite.

Procédez par étape

Pour rappel, il existe plusieurs alternatives pour produire votre électricité telles que l’installation d’une éolienne ou d’une hydro-turbine, mais ces solutions présentent beaucoup de contraintes. Le mieux est d’opter pour des panneaux solaires. Ainsi, pour atteindre une autonomie en électricité, il est judicieux d’aller vers cette voie petit à petit. Pour ce faire, installez d’abord des panneaux photovoltaïques pour rester en partie autonome.

Puis, au fil du temps quand vous aurez une idée réelle de votre consommation et de votre production, vous pourrez envisager une installation adaptée à vos besoins. Il est également possible d’associer l’installation avec une éolienne pour avoir de l’électricité la nuit et pendant les jours où il fait mauvais.

Plan du site